• École des Avocats du Grand Ouest
  • Campus de Kerlann

L’acquisition des fondamentaux

Accueil Formation Initiale

L’acquisition des fondamentaux

1. Le cadre fixé par la règlementation

L’objectif est de permettre à l’élève avocat d’acquérir des réflexes et des savoirs faire pratiques indispensables à l’exercice de la profession, tout en appréhendant l’environnement et la déontologie de l’avocat.

Pour favoriser le travail en équipe, l’organisation d’ateliers est privilégiée.

La formation est transversale. Il s’agit de permettre à l’élève d’acquérir une « formation commune de base » et de le sensibiliser au fait que, dans la pratique, les dossiers confiés par les clients empruntent très fréquemment à plusieurs matières juridiques.

Pour autant, les matières qui apparaissent dans le programme, sont plus le support de la pédagogie que son objet.

Chaque élève doit être acteur de sa formation. Il lui appartient, comme il le fera plus tard au cours de son exercice professionnel d’avocat, de procéder, le cas échéant dans le cadre d’un travail de groupe, aux recherches nécessaires pour acquérir ou mettre à jour ses connaissances en vue de participer aux travaux qui lui seront proposés à l’Ecole. L’EDAGO a dressé une liste d’ouvrages dont la lecture est nécessaire, liste qui a été communiquée aux divers IEJ en amont de l’arrivée à l’Ecole. Vous devez les consulter.

Les modes alternatifs de règlement des différends, la déontologie et le droit de l’Union Européenne irriguent toute la formation, dans le but « d’imprimer » des réflexes.

Un socle de 250 h de formation en présentiel est imposé par la décision à caractère normatif du 7 janvier 2015. Chaque école dispose en outre d’un contingent supplémentaire de 70 h, soit un maximum de 320 h de formation pendant le temps de présence à l’Ecole la première année. Le volume horaire proposé par l’EDAGO atteint ce plafond.

2. Les principes mis en œuvre à l’EDAGO

Les outils méthodologiques que l’avocat doit maîtriser sont placés au centre de la pédagogie :

  • Analyser, déterminer la stratégie (module Analyse et Stratégie)
  • Écouter / parler / négocier (module Parler)
  • Ecrire (module Ecrire)
  • Gérer (module Gestion de cabinet)

En la matière, la formation tend non seulement à améliorer l’usage d’outils intellectuels classiques, en les adaptant à l’exercice de la profession d’avocat, mais également à en découvrir d’autres et à se familiariser avec eux.

Un avocat est spécifiquement en charge de la coordination de chacun des modules correspondant à ces outils méthodologiques.

Les groupes de travail :

A leur arrivée à l’Ecole, les élèves avocats sont répartis en trois groupes (les deux premiers intègrent directement l’EDAGO, le dernier groupe commence le cursus par son Projet Pédagogique Individuel). Ces groupes sont constitués en fonction de trois critères :

  • La volonté de représenter au sein de chaque groupe le maximum de profils possibles, pour que les élèves fassent connaissance et s’entraident ensuite pendant la période des parcours ;
  • Le lieu de résidence des élèves afin de leur permettre d’organiser un covoiturage (chaque département est représenté)
  • Le souhait d’intégrer un même groupe (organisation de colocation ou autre) ; adaptation des groupes a posteriori.

Ce mode de constitution des groupes doit permettre une meilleure transmission des savoir-faire.

Dans la mesure du possible l’EDAGO programme des séances de travail en petit groupe autour des intervenants (travail sur un dossier client, mise en situation, jeux de rôle).

La classe inversée :

Afin de permettre à l’élève de s’approprier le plus tôt possible les règles de la profession d’avocat, il lui sera demandé de travailler, notamment en déontologie, en amont de chaque séance, a minima sur les textes pertinents, de manière à pouvoir commencer la séance avec le « bagage » essentiel sur les thématiques concernées.

Le formateur est invité à tester les connaissances de l’élève par un exercice de QCM en début de séance. Il pourra aussi demander à un élève, ou un groupe d’élèves, de faire un exposé sur tel ou tel point, avant de prolonger le propos par l’étude de cas pratiques

Les parcours :

Au moment de leur inscription, les élèves sont invités à choisir un parcours, parmi la liste suivante, calquée sur les choix des épreuves écrites du CAPA :

  • Social /Affaires
  • Civil /Pénal
  • Public (Attention ! Ce Parcours ne sera proposé qu’au premier semestre)

La mise en place des parcours correspond à une demande forte des élèves. Elle doit nécessairement avoir pour corollaire un travail personnel plus intense de la part de ces derniers, qui s’engagent, en choisissant un parcours, à se mettre à niveau sur les matières données pour être en mesure de réaliser les exercices proposés par l’intervenant.

L’idée est de travailler un même dossier sur plusieurs séances au plus proche de ce qui est fait en cabinet.

Dans ce cadre, sont notamment réalisés les exercices suivants, qui intègrent des questions de déontologie :

  • Simulation de rendez-vous client,
  • Calibrage de la mission et détermination des honoraires,
  • Détermination de la stratégie incluant le réflexe « européen/communautaire » et la QPC
  • Analyse et choix des pièces
  • Consultation
  • Négociation et rédaction de clauses ou d’actes entiers
  • Mise en œuvre de l’acte d’avocat
  • Exercices de mise en œuvre des modes alternatifs de règlement des différends
  • Rédaction d’actes de procédure
  • Plaidoirie

Chacun de ces parcours, d’une durée de 100 heures, est conçu comme transverse, faisant appel par exemple, en ce qui concerne le premier, non seulement au droit des affaires et au droit social, mais aussi au droit des régimes matrimoniaux, au droit des contrats, au droit pénal… De même, dans le cadre du parcours Civil/Pénal, des aspects de droit des procédures collectives, de droit des sociétés, ou encore des notions de comptabilité et de fiscalité seront abordés.

Ces parcours commencent après le stage découverte. Au cours de cette phase, de nombreuses plages horaires seront réservées au travail en groupe à réaliser dans l’enceinte de l’Ecole.

L’appropriation d’enjeux identifiés comme sensibles pour l’exercice de la profession

Dès le début du cursus, seront amorcés les travaux conduisant les élèves à organiser un colloque sur une question touchant à l’évolution de l’univers dans lequel les avocats exercent leur profession. Ce colloque aura lieu en juin de la même année, le jour du gala des élèves.

Un avocat encadrera ces travaux sur la base d’un rétro-planning précis. Il est nécessaire que les élèves s’investissent.

3. Le stage de 2 semaines

Dès son inscription à l’Ecole, l’élève doit rechercher un premier stage, d’une durée de 2 semaines.

Seuls peuvent être maîtres de stage, les avocats justifiant de quatre années d’exercice professionnel.

L’Ecole préparera la convention de stage tripartite correspondante sur la base des nom et coordonnées du maître de stage que l’élève aura communiqués à l’Administration de l’Ecole, via son compte personnel sur l’intranet de l’école (www.edago.fr, espace élève).

Des instructions sont communiquées au maître de stage quant au contenu de celui-ci, avec le retour de son exemplaire de la convention de stage. Il est recommandé aux élèves d’en prendre connaissance avant le début du stage.

A l’issue du stage, une fiche d’évaluation est remplie par le maître de stage et retournée à l’EDAGO. Elle figurera dans le dossier remis aux jurys du CAPA.